Europe,  Slovénie

Roadtrip de 10 jours en Slovénie – Conseils pratiques, itinéraire et budget

Salut les voyageurs !

On se retrouve aujourd’hui, alors que nous rentrons de Slovénie pour vous donner des informations pratiques et des conseils sur ce beau pays ! Nous parlerons aussi de notre budget et de notre itinéraire en Slovénie, durant 10 jours et en van aménagé. Je vous mets même une carte avec tous les lieux visités en fin d’article !

Allez c’est parti !

Gorges de Tolmin - Slovénie
Vue plongeante sur les Gorges de Tolmin

Informations pratiques

Quel est le coût de la vie en Slovénie ?

Je pense que le coût de la vie en Slovénie est légèrement moins élevé qu’en France mais ça dépend pour quoi !

Carburants

Le prix du carburant est bien moins cher qu’en France. Il est actuellement (août 2020) de 1 € le litre d’essence ou de gazole (contre environ 1,20 € en France). Ça fait du bien à la pompe !

Autoroutes

En Slovénie, les autoroutes fonctionnent avec une vignette payable à la semaine, au mois ou à l’année et dont le prix dépend de la taille de votre véhicule.

Pour les voitures normales, les prix sont ceux-ci :

  • 15 € pour une semaine
  • 30 € pour un mois
  • 110 € pour l’année

De notre côté, nous n’avons choisi de pas prendre la vignette, parce que nous avions le temps. Nous avons ainsi pu profiter des petites routes de campagne et mieux découvrir le pays.

Restauration

Les restaurants de qualité sont bien moins chers qu’en France !  Notre restaurant le plus couteux nous est revenu à 42 € pour deux avec boissons, plats et un dessert commun ENORME. Nous avons aussi régulièrement mangé pour bien moins cher (autour de 25 € / 30 €).

Supermarché

Je n’ai pas fait une étude de marché, mais j’ai eu le sentiment que c’était à peu près les mêmes prix qu’en France, peut être un tout petit peu moins cher. Nous nous sommes principalement approvisionné chez Lidl !

J’ai remarqué que Lidl en Slovénie proposait pas mal de plats végétariens, ce qui n’est pas le cas en France. En tout cas pas du côté de chez moi, c’est bien dommage !

Activités 

Il faut savoir que la Slovénie augmente les prix en haute saison. Il est donc préférable de venir en juin ou septembre pour faire des économies ! A titre d’exemple, nous avons payé entre 8/10 € pour des gorges et au moins 20 € pour des grottes. Les cascades sont souvent payantes aussi. La Slovénie a vraiment monétisé sa nature (peut être pour mieux la protéger) et ça se ressent sur le compte en banque.

Parking

Les parkings sont très souvent payants en Slovénie, même les parkings qui permettent d’accéder à des activités. Pour les campings car, le prix est souvent doublé. Dans les zones touristiques (Bled à 10 € la journée, Bohinj à 3 € l’heure) ça peut vite chiffrer.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle nous n’avons pas traîné autour du Lac de Bohinj, j’ai trouvé que c’était vraiment du vol !

Camping

Je ne saurais pas vous donner de prix car nous n’avons jamais dormi au camping pendant nos 10 jours en Slovénie. Néanmoins dans la région de la Soca, il vaut mieux réserver à l’avance car les campings étaient souvent annoncés complets (En août).

Slovénie Zelenci
Les sources Zelenci qui se parent déjà de couleurs automnales

Peut-on faire du camping sauvage en Slovénie ?

Le camping sauvage est interdit en Slovénie (il est interdit de dormir dans son véhicule). Mais cette information est quand même à relativiser car nous y avons passé 10 jours et n’avons fait que du camping sauvage en plein mois d’août !

Dans le parc national du Triglav, il est « dangereux » de tenter de faire du camping sauvage, à moins de s’installer dans des endroits très reculés ou vous serez certains de ne pas voir débarquer la police.

Les nombreux spots référencés sur Park4night dans le Parc du Triglav font beaucoup état de la visite de la police en pleine nuit ou au petit matin. Et les amendes sont suffisamment salées pour être dissuasives (entre 40 et 80 € par personne).

Des panneaux interdisant les camping-cars entre 22h et 8h sont installés partout. Aussi, si vous avez un camping-car, je vous conseille d’aller au camping dans cette partie de la Slovénie.

En revanche, si vous avez un véhicule plus discret, comme nous (Trafic L1H1), vous pouvez faire des tentatives, mais dans des endroits discrets.

Slovénie - Bord de rivière
Un spot merveilleux pour passer l'après midi au calme, mais pas question d'y dormir ! !

Les lieux où nous avons passé la nuit sans souci dans le Triglav sont référencés dans la carte interactive que vous trouverez à la fin de l’article.

En dehors du Parc National du Triglav, il est beaucoup plus facile (et moins stressant) de trouver un spot où dormir en van ou en camping-car. L’application Park4night vous sera d’une grande aide pour cela. Si vous ne l’avez pas encore, sachez que c’est un incontournable pour faire du camping sauvage en France et en Europe !

La Slovénie est-elle un pays Dog-Friendly ?

Plus je voyage en Europe, et plus je m’aperçois que le seul pays qui ne soit pas Dog-Friendly, c’est bien la France !

La Slovénie est un pays totalement Dog-Friendly ! Les chiens sont autorisés dans toutes les activités extérieures (randonnées, gorges, cascades, plages du lac de Bled…). J’ai vu très peu de panneaux d’interdiction (à part au lac de Bled où ils sont interdits sur les barques). En revanche, il est souvent indiqué qu’ils doivent être tenus en laisse.

Rivière Soca - Slovénie
Lanna qui profite de la fraicheur de la rivière Soča (10° - glagla)

Budget pour 10 jours en Slovénie, en van aménagé

Je vous ai préparé un récapitulatif complet de toutes nos dépenses durant ces 10 jours en Slovénie. Cet article ayant une vocation d’informations, je ne détaillerai pas ici mon avis sur les différentes activités que nous avons faites, elles feront l’objet d’un autre article.

Soit environ 90 € par jour pour deux personnes (tout compris) !

Slovénie - Velika Planina
Lever de soleil sur Velika Planina

Itinéraire pour 10 jours en Slovénie

Nous n’avons pas suivi un itinéraire circulaire. Il est donc plus simple que je vous communique la carte qui m’a permis de repérer les lieux que je souhaitais visiter.

Vous y trouverez tout type de lieux : Spot dodo en van, cascades, départ de randonnée, points de vue, villages, lacs, attractions touristiques (gorges, grottes, mines…). 


Mon avis sur la Slovénie

J'ai aimé

La diversité et la beauté des paysages 

Vignobles, rivières, lacs, montagnes, villages médiévaux, gorges… Ce pays est magnifique sous toutes les coutures !

Pouvoir aller partout avec mon chien

Même si parfois il faut le tenir en laisse.

La propreté du pays

Il est évident que les Slovènes ne reçoivent pas la même éducation que nous en terme de respect de la nature. Nous avons des leçons à prendre !

La diversité des activités

Canoé, Rafting, baignade, randonnée, VTT, Vélo de route, Canyoning, Dégustation des produits du terroir, visite de mines, de grottes, de châteaux… Même si nous n’avons pas tout fait vu que nous avons Lanna, il y en a pour tous les goûts !

Les slovènes parlent très bien anglais

C’est plus facile pour communiquer parce que entre Slovène et chinois, y’a pas grande différence pour moi ! ^^

De bons restaurants sans se ruiner

Le premier restaurant au retour en France m’a fait un peu mal. On s’habitue vite à ce genre de choses !

Slovénie - Soca River
Sur le sentier de la Soča

J'ai moins aimé (voir ça m'a carrément saoulé !)

Les parkings payants partout

Ce qui nous a découragé de nous arrêter dans certains endroits où les parkings étaient carrément hors de prix (ex : Le lac de Bohinj).

La monétisation de la nature

Je pars du principe que la nature devrait être accessible à tous. C’est peut être très français ceci dit. Mais franchement payer 5 € de parking et 3 € pour aller voir une cascade pour 2 min… personnellement ça me choque ! On empêche certaines catégories de personne d’en profiter.

L’interdiction du camping sauvage

Je vois pas ce que ça change de garer ta voiture sur un parking et de dormir à l’hôtel ou de garer ta voiture sur ce même parking et de dormir dedans. On a quand même le droit de pas avoir envie de se payer un hôtel tous les soirs ! Surtout qu’on sacrifie un peu de notre confort pour cela. Bien sûr il faut respecter la nature et ne pas dormir n’importe où, mais au point que même un SDF est en infraction s’il dort dans sa voiture… ça va loin. Ça m’a pas mal stressée et contrariée et je n’ai pas autant profiter des vacances par rapport à d’habitude. Je ne me sentais pas aussi libre. Alors que c’est la liberté que je recherche en dormant et en voyageant en van.

L’accessibilité des montagnes/sommets

C’est mon grand regret de ces vacances, moi qui adore randonner. Les routes slovènes ne montent pas très haut dans les montagnes, du coup, la moindre randonnée va chercher dans les 1000m de dénivelé sur de courtes distances… Et durant ces vacances, j’avais envie de randonner, de voir des coins exceptionnels mais sans me crever non plus. J’avais prévu des randonnées que je n’ai plus eu envie de faire une fois sur place car trop de dénivelé sur une distance trop courte. Il faisait souvent très chaud aussi. Par contre je ne dis pas qu’il faut mettre des téléphériques partout non plus !

En conclusion

Je pense que ce pays n’est pas le mieux adapté pour voyager en van et faire du camping sauvage. Néanmoins, c’est un pays magnifique, qui regorge de trésors cachés et de pépites visuelles. Vous ne pouvez pas être déçus d’être venus en Slovénie si vous êtes venus chercher une reconnexion avec la nature.

Privilégiez quand même le hors saison si votre budget est un peu court, je pense que vous économiserez pas mal !

Et n’hésitez pas si vous avez des questions, j’y répondrais avec plaisir !

Slovénie - Lac de Bohinj
Et on se quitte sur cette belle vue sur le Lac de Bohinj depuis Vogar !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :